Les Outils du Travailleur Laborieux

gears-150-cont-Sepia

Il m’a semblé opportun de faire un petit tour des outils utiles à l’auteur indépendant, en tout cas voici mon équipement, hérité d’une vie professionnelle antérieure 🙂

Allez, le millionième round MicMac / Microsouft…

  • Imac 27″, idéal pour ouvrir deux fenêtres Word en même temps au format A4 taille réelle. Après des années de travail sur PC (Dell etc.), franchement niveau fiabilité il n’y a pas photo: j’ai cette machine depuis 2010 et j’ai du planter une seule fois.
  • Depuis un moment j’utilise Word 2011, mais après quelques tests, Libreoffice 4.3 charge plus vite un roman de 350 pages, et l’accès aux polices n’est pas ralenti (avec word, en tout cas sous OS 10.7.5, c’est la cata, si on a beaucoup de polices, il faut attendre qu’il charge toute la liste, vraiment, vraiment pénible).
  • Correcteur orthographique Antidote 8 – je viens de l’acquérir. Testé sur la version—censée être finale—du premier tome de ma trilogie… eh bien, le correcteur de Word, comment dire? Coucouche panier! Le nombre d’erreurs (pourtant évidentes quand on les voit) repérées alors que Word était déjà passé par là en orthographe et grammaire, et bien cela m’a tout simplement soufflé. Antidote m’a vacciné :). Maintenant, dans son utilisation avec un traitement de texte il y a moins de problèmes avec Word 2011 qu’avec LibreOffice 4.3: quand on doit faire une modification dans le texte d’origine, LibreOffice reste sans réaction trop longtemps avant de pouvoir faire la correction. Avec Word on a l’accès presque instantanément. En ce qui concerne la recharge du document modifié par Antidote 8 pour reprendre la correction, il y a toujours un temps de latence inévitable, dans LibreOffice ou Word.
  • Indesign – pour la mise en page destinée à Createspace (livres papiers édités à la demande en doublon du format Kindle) ou bien pour les ebooks, afin de finaliser des maquettes correctes avec une typo professionnelle.
  • Illustrator, Photoshop – pour les couvertures.

Et puis quelques litres d’huile de coude, un amplificateur temporel, et une machine à expresso.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s